Blabla·FIV 1·Parcours PMA·Psycho de comptoir

Le paradoxe de la PMette

Rose

Après la 2ème prise de sang de lundi dernier (1225ui ❤ ), il semblerait que Gaston continue de s’accrocher. Evidemment, nous sommes les plus heureux et déjà fous de joie à l’idée qu’une petite chose de 2mm soit dans mon ventre actuellement. Cependant, on ne peut s’empêcher pour le moment de s’abandonner totalement à la joie.

La peur du pire

Je ne vous le cache pas, quand on est une PMette, on connaît 1000 témoignages sur autant de parcours différents. Et même si le résultat est +, il arrive que cela se transforme en – en cours de route. C’est pourquoi nous gardons les pieds sur Terre avec M. Licorne.

J’ai beaucoup de mal à me dire « je suis enceinte ». Jusqu’à il n’y a pas si longtemps, je pratiquais le PB bashing, c’est à dire qu’à chaque fois que je voyais une femme enceinte quelque part dans la rue, à la TV, dans un magazine, je pensais immédiatement : « Pfffff mais quelle chanceuse celle-là, vivement mon tour ! ». Et bien ça m’est arrivé il y a quelques jours alors que je savais que Gaston était déjà là. Comme quoi hein, les habitudes…

On se dit aussi que c’est trop beau pour être vrai ce + du premier coup. Nous, les poissards de la conception, on réussirait finger in the nose ? En tout cas, ça nous change c’est sûr.

Je deviens une PB ?

Je m’étais juré de ne pas m’emballer, de prendre de la hauteur, d’attendre le cap fatidique des 12SA pour péter un coup, bref je ne respecte pas du tout ça. J’ai déjà fabriqué une petite carte pour l’annoncer à Mamie Licorne (ma reum quoi) et j’ai calculé ma DPA… Ouais je sais, c’est bon hein.

Je fais de grooooos efforts pour garder tout ça en moi mais j’ai déjà envie de dire à tout le monde que Gaston est le plus beau, le plus doux, le plus adorable des embryons ! C’est fou qu’on rêve tant de temps à ce bébé et qu’au final, on s’interdit d’y penser trop quand ça se concrétise. Tu peux l’dire, Mme Licorne n’est pas toute seule dans sa tête.

En bonne PB que je suis (devenue), j’ai déjà noté la date de ma première écho dans mon agenda : le 16 août, au centre AMP. En vrai, j’avais pas envie de faire l’écho avec eux, j’ai hâte de basculer dans le circuit classique. J’en peux plus de leur bâtiment et de l’attente à chaque fois que j’y vais, de la sensation d’être un peu traitée « à la chaîne » (et pis j’aime pas la SF…). Surtout que pour cette écho, je vais devoir passer par la case « contrôle-écho/PDS-prenez-un-ticket-madame-et-patientez ». Je sais d’avance que ça va durer 2mn, comme un contrôle en cours de stim quoi. J’aurais préféré un vrai RDV dans un vrai cabinet mais bon… la perspective d’apercevoir Gaston avec M. Licorne (on sera en congés donc top moumoute) nous met des paillettes dans les yeux et dans le cœur et c’est bien là l’essentiel ❤

Blabla·FIV 1·Parcours PMA

L’interminable attente…

L'interminable attente

Depuis mardi dernier, Mme Licorne n’est plus toute seule. Quelque chose lui a été transféré à J5 🙂 Voilà, on n’a pas vu grand chose à l’écho avec Monsieur Licorne à part ma vessie énooooorme malgré la seule tasse de thé bue le matin, mais il est là, dans mon ventre. Pour la première fois, je suis enceinte « physiquement ». Mon ventre n’est pas vide, il y a quelqu’un à l’intérieur, allô quoi ?! Alors euh, je dis « il » parce que le nom commun « embryon » est masculin mais aucune idée du sexe hein. D’ailleurs, on la surnommé Gaston avec Monsieur Licorne. Gaston l’embryon, normal quoi.

Quand la gynéco m’a dit après le transfert de reprendre une vie normale, je ne sais pas exactement ce à quoi je m’attendais. Parce que ma vie, même si j’essaye de toutes mes forces qu’elle soit la plus normale possible, n’est pas vraiment normale.

Qu’est-ce que vivre normalement pour une PMette ?

Déjà, y a eu les douleurs liées à la ponction qui m’ont suivies 2-3 jours. Tout à fait supportables mais fatigantes car en continu toute la journée. Donc déjà, comment tu veux vivre normalement quand t’es en arrêt ? A part larver sur le canapé toute la journée, y a plus normal je pense. Je mens en plus car j’alternais entre canapé ET lit 🙂

Est-ce qu’une femme normale se met en arrêt maladie après avoir ovulé ? Je ne crois pas.

Ensuite, tu as la progestérone à prendre 3 fois par jour, tous les jours jusqu’aux 2 mois de grossesse révolus si tout cela est positif. Et la progestérone, c’est pas marrant. Nan nan. Ca coule, c’est visqueux, ça tâche la lingerie et ça t’empêche de faire des câlins (bon ok, là je reste une femme normale 🙂 ). Et faut penser à apporter une plaquette au boulot. Bonjour la discrétion quand tu vas aux toilettes le midi.

Est-ce qu’une femme normale doit prendre de la progestérone après avoir copulé avec son chéri pour faire un bébé ? Je ne crois pas.

Il faut avouer d’autres part, que le corps morfle un peu (beaucoup). J’ai pris du poids (merci Monsieur Licorne d’avoir la décence, la gentille de ne pas me le faire remarquer), mon ventre a beaucoup gonflé et j’ai les seins ultra sensibles (merci la stim + la progestérone).

Est-ce qu’une femme normale ressemble à rien quand elle essaye d’avoir un bébé ? Je ne crois pas.

Ce qui retient le plus mon attention, ce sont ces tiraillements constants dans le bas ventre qui plongent mon cerveau dans un état second en fait. Cela peut dire tout et son contraire. Un instant, je vais me dire « allez, accroche toi, papa et maman t’aiment déjà fort » et la seconde d’après, je vais me dire « c’est mort, y a aucun espoir ». Oui, tu peux le dire,je frôle la bipolarité et Monsieur Licorne déploie des trésors de patience pour me supporter moi et mes émotions envahissantes ❤

Est-ce qu’une femme normale ressent ces tiraillements quand elle passe en DPO ? Peut-être bien.

Pour toutes ces choses, ma vie n’est pas aussi normale que j’aimerais qu’elle le soit. J’essaye, vraiment j’essaye, d’y penser le moins possible. Mais je ne peux pas. Je ne peux pas vivre normalement sachant les semaines qu’on vient de se taper et surtout sachant que Gaston est là, dans mon ventre… Pour quelques jours ou pour plusieurs mois, je ne sais pas encore. Mais, il est là.

Faire preuve de patience

Mais le pire je crois, c’est cette attente. Ce temps qui s’étire à l’infini et sur lequel nous n’avons aucun pouvoir. Je compte les jours, les heures, les minutes et les secondes qui me séparent de la prise de sang révélatrice.

Voltaire disait :  » La patience n’a l’air de rien. C’est tout de même une énergie. » Il ne croyait pas si bien dire ! Je ne fais rien, j’attends et pourtant, j’ai l’impression de courir un marathon tous les jours tellement je suis épuisée d’attendre. Et c’est pas fini !

J’essaye de m’occuper l’esprit tant bien que mal mais je finis toujours pas dévier quand mon bas ventre se met à tirer ou alors, quand faut aller mettre sa progestérone.

Allez, encore 7 jours à attendre…

FIV 1·Parcours PMA

Ponction is done ! [PMA]

Ponction

Et oui ! Comme le dit si bien le titre, j’ai eu ma ponction jeudi dernier et Jeanine m’a super bien soutenue ! Bon M. Licorne aussi, faut pas croire. Il pourrait se vexer alors je lui fais un gros bisou 🙂

Le déroulement de la ponction

Tout s’est super bien passé. J’avais une peur bleue de l’anesthésie générale car je n’en avais jamais eu. Je ne redoutais pas les douleurs post opération, non. Juste l’anesthésie. Le fait d’être toute seule (je ne pouvais ni embarquer M. Licorne ni Jeanine au bloc), de donner son corps endormi à poil dans un bloc où il pèle sa race (merci la couverture chauffante !!), ben j’en menais pas large.

Au final, 9 ovocytes ont été prélevés ! Ça tombe bien, j’en avais que 9 selon le dernier contrôle 😀 Je n’ai pas eu de saignements mais j’ai eu un peu mal les 2 premiers jours après la ponction. Ça tirait à mort quand je bougeais et au-delà d’avoir peur d’aller aux toilettes (oui, je redoutais), je faisais le moins de déplacements possibles. J’avais donc activé le mode larvage dans le canapé niveau Expert. Faut dire qu’on ne m’a prescrit que du Doliprane et du Spasfon autant dire du pipi de chat et de la poudre de perlimpinpin…

La suite du calendrier

Le jour de la ponction, la gynéco m’avait dit que le transfert se ferait le mardi suivant. Boom, comme ça, direct. Donc un transfert à J5 sans même voir comme les embryons allaient se développer. Ambitieuse la gynéco ! Et comme on était le jeudi 13 juillet, le lendemain étant férié et le week-end arrivant, je n’ai pas eu de nouvelles du labo avant ce matin.

Sur les 9 prélevés, 7 ont pu être micro-injectés et à l’heure où je vous écris (J4), il en reste 6. Je trouve ça un peu foufou comme résultat non ? Une minute d’applaudissements pour nos embryons warriors ! Alors bien sûr que NON, je ne vends pas la peau de l’ours avant de l’avoir câliné mais cela laisse rêveur 🙂

Voilà donc officiellement, j’aurai une mini Licorne dans le ventre demain ❤

Après, on verra si DNLP se montre indulgente envers nous…

Parcours PMA

Tonight’s the night.

Je te présente Jeanine

Je te présente Jeanine ! N’est-elle pas parfaitement parfaite ? Elle est douce et elle a des paillettes à revendre. Avec ses sabots chatoyants, on vient t’annoncer qu’on commence les injections ce soir *JOIE*.

Je me gave de tutos youtube parce que j’ai peur de mal faire. J’appréhende vachement le truc en fait, je pensais pas. Même si je ne suis pas une phobique des aiguilles, ça m’enchante pas des masses de m’en planter tous les soirs dans le bide avec des doses de poney.

M. Licorne tient à me faire les injections. C’est chou. Et flippant à la fois car je n’aurai pas le contrôle. Lui ne semble pas perturbé plus que ça. On va dire que ma couche de gras protecteur servira à quelque chose pour la première fois de sa vie. Je savais bien qu’il fallait que j’en garde un peu ! Le gras, c’est la vie.

En même temps, pour la première, ça risque d’être compromis car M. Licorne a une réunion méga importante au sommet ce soir et il n’est pas sûr de rentrer pour 19h. J’aurais au moins le privilège de faire la première !

Pour l’aspect technique, je fais des injections de Gonal F pendant 5 jours et je dois aller checker les résultats au centre AMP mardi prochain. Pour ta parfaite information, sache que l’écho de contrôle de mardi dernier a montré que j’avais 5 follicules à droite et 6 follicules à gauche.

Allez, ça commence 🙂

Info FIV·Parcours PMA

La PMA est-elle (vraiment) prise en charge à 100% ?

PMA gratuite

Aaaaah qui n’a jamais abordé le sujet de la prise en charge à 100% lors d’un parcours PMA ? Lorsque nous avons entamé notre parcours PMA avec M. Licorne, nous nous sommes laissés guidés par notre centre qui a rempli nos demandes de prise en charge à 100% lors du 1er rendez-vous. Charge à nous de les transmettre dès que possible à notre caisse d’assurance maladie pour qu’elle nous renvoie une attestation de prise en charge.

Mais alors, que comprend cette prise en charge au juste ? Est-ce que la PMA est, par conséquent, « gratuite » ?

En théorie, oui.

Selon le site service-public.fr, « les actes d’AMP sont pris en charge à 100 % par l’assurance-maladie, après accord préalable de la caisse, jusqu’au 43e anniversaire de la mère, pour au maximum :

  • 6 inséminations artificielles,
  • 4 fécondations in vitro. »

Donc l’accord préalable en fait, c’est la demande de prise en charge à 100%. Chacun des 2 partenaires doit faire sa demande et doit recevoir son attestation nominative. Une fois reçue, je vous conseille vivement d’en faire des photocopies (une bonne dizaine, je ne déconne pas) et d’en garder un ou 2 exemplaires toujours sur vous. Comme je vous l’avais déjà expliqué, la constitution de plusieurs f*cking dossiers en parallèle devra comporter ce saint graal.

La Licorne te donne un scoop : la mention PMA n’est pas notée sur l’attestation de prise en charge à 100%. Ni sur la carte vitale alors nul besoin de s’inquiéter si la pharmacie vous demande de la mettre à jour car en raison du secret médical, ce ne sera jamais explicitement écrit. Peut-être que ce n’est pas un scoop pour toi mais avec M. Licorne, on a bien balisé à la pharmacie et chez le médecin généraliste quand on nous a dit qu’ils ne voyaient pas le 100% sur nos cartes vitales. Et c’est également pour cette raison qu’il faut avoir une copie sur soi. Ou bien alors, se la faire tatouer dans le dos, c’est bien aussi. C’est plus sûr.

Si l’on cherche à savoir ce que la prise en charge à 100% prend réellement en charge dans le cadre d’une FIV, voici ce que cela donne :

  • Les consultations PMA
  • Les examens pour établir un bilan d’infertilité*
  • Les traitements de stimulation
  • Les contrôles de la stimulation (échographies, bilans hormonaux…)
  • La préparation du sperme
  • L’anesthésie
  • La ponction ovarienne
  • La fécondation au laboratoire
  • Les actes de laboratoire nécessaires à la croissance des embryons
  • Le transfert des embryons
  • La congélation des embryons surnuméraires*

Mais en pratique, pas vraiment…

Les points marqués par un * méritent qu’on se penche dessus plus en détails. En effet, pour chacune de ces étapes marquées *, nous avons dû (et devrons encore) payer des examens qui ne sont pas pris en charge par la sécurité sociale.

Déjà, quand mon gynéco m’avait envoyée faire mon bilan hormonal à J3, j’avais dû payer 50€ pour avoir mon taux d’AMH (une certaine hormone). Étonnée, je n’avais cependant pas bronché quand j’avais dû sortir ma CB au labo, bien décidée à envoyer la facture à la sécu + mutuelle. Raté. C’était pour ma pomme 🙂

Lors de notre 1er rendez-vous au centre AMP, il y avait dans le bureau du secrétariat une petite affiche de rien du tout qui annonçait les actes non remboursés. N’y connaissant rien à l’époque (huhuhu !), je n’y avais pas prêté attention plus que ça. Et bien j’aurais dû ! Car oui, certains examens demandés par le centre AMP ne sont pas remboursés, et ce, même avec la prise en charge à 100%. Exemple en ce qui concerne les examens à faire pour établir un bilan d’infertilité : le caryotype de M. Licorne : + de 250€. Oui, tu as bien lu. 253€ pour être exacte si tu es sensible du chiffre. A cela s’ajoute les autoconservations de sperme demandées par la gynéco du centre à M. Licorne pour palier à un souci éventuel le jour de la ponction. Elle en a demandé 5/6 à savoir qu’une autoconservation frôle 100€. Pour faire simple, tu multiplies 100 par 5 ou 6 et tu as la somme que l’on doit payer pour congeler du sperme. Comme le dit à juste titre M. Licorne, ça fait cher la branlette.

Au sujet de la congélation des embryons, sachez que la vitrification n’est pas remboursée. Je ne me souviens plus des tarifs de notre centre mais il faut compter environ 70€ par embryon d’après ce que j’ai pu voir sur les sites des différents centres. Je pensais que la vitrification était optionnelle et que l’on pouvait congeler un embryon autrement mais pas d’après le biologiste. Donc bon… on espère avoir plein d’embryons hein, c’est pas ça qu’on dit ?

D’où l’utilité d’ouvrir un PEB (Plan Epargne Bébé)

On dit souvent qu’un enfant coûte cher. Il n’est pas encore arrivé qu’on peut déjà en attester 🙂 Nous ne sommes pas « riches » mais nous avons la possibilité de faire ces examens et d’endosser ces coûts malgré tout. Je ne peux m’empêcher de penser aux couples qui ne le peuvent pas…

Ce que j’ai dit plus haut ne concerne que nous. Selon votre situation, vous ne serez peut-être pas amenés à faire les mêmes examens. Mais une chose est sûre : renseignez-vous bien des tarifs lors du début de votre parcours PMA. De toute façon, ils vous feront signer un papier attestant que vous avez pris connaissance des prix pratiqués. Prenez en photo le papier pour établir votre budget. N’hésitez pas à poser des questions à votre référent AMP, à la secrétaire, à la sage-femme…

Et demandez une cagnotte à Noël. Ou une Licorne.

Parcours PMA

Agenda de ministre (de la PMA of course)

Boucler un dossier PMA

Pas le temps de se reposer chez M. et Mme Licorne. On enchaîne les rendez-vous (à défaut d’enchaîner les enfants) et le mois que l’on puisse dire, c’est que ça dépote !

Petit aparté pour vous tenir au courant : j’ai refait une sérologie pour vérifier mon immunité contre la rubéole suite à ma re-vaccination et c’est pas encore tip top moumoute. Donc je dois faire signer mon carnet de santé par mon généraliste pour bien attester que je me suis faite vacciner. Je ne sais pas pourquoi mon corps fait de la résistance pour la rubéole… Sachant que j’ai été vaccinée durant mon enfance avec rappel + le mois dernier

La difficulté à boucler un dossier PMA

Beaucoup de couacs, d’absence de communication et d’informations ont fait qu’il nous reste encoooore des examens à faire pour boucler ce f*cking dossier PMA. La biologiste hier nous a fait remarquer que nos sérologies étaient périmées. Comprendre qu’elles avaient plus de 3 mois (on les a faites début mars). Et que donc, pour valider notre dossier, elle avait besoin de sérologies à jour. Ce qui est très con car si vous avez suivi l’histoire, j’ai refait une sérologie mais que pour la rubéole y a 2 semaines… Vous ne croyez pas que la gynéco de l’AMP aurait pu nous avertir et nous refaire faire des sérologies en voyant le timing à l’horizon quand on l’a vue en avril dernier ? Donc on est contents : on a posé notre ½ journée pour aller au labo signer 2 papiers. Merci Monsieur, Madame, au revoir.

Et aujourd’hui, on avait RDV avec la sage-femme de notre centre AMP pour valider notre dossier avec elle. Je fais une parenthèse pour que vous compreniez bien : notre centre AMP se situe en région parisienne et l’établissement est en partenariat avec un laboratoire parisien. Donc le centre AMP a besoin de constituer notre dossier et en parallèle, le labo a également besoin de constituer notre dossier (avec exactement les mêmes documents). Tout ça me dépasse et je râle mais je rââââle. Ce qui a le don de faire grogner M. Licorne 🙂 (quoi, t’as jamais vu une Licorne grogner ?).

Au moment de constituer notre dossier avec la SF, on s’aperçoit qu’il me manque le prélèvement vaginal. Alors pour la petite histoire : j’ai bien l’ordonnance du prélèvement avec moi. Cette ordonnance, je l’avais donnée à mon gynéco habituel. Sauf qu’au lieu de me faire un prélèvement vaginal, il m’a fait un frottis, ce con. J’en avais informé la gynéco du centre AMP et ça ne semblait pas la déranger. Par acquis de conscience, je lui ai demandé si j’avais besoin d’en faire un, auquel cas, j’en faisais un, pas de soucis pour moi. Elle n’a pas jugé bon de s’inquiéter. Et ben en fait si, il fallait s’inquiéter vu que j’en ai besoin pour mon dossier…

Voilà, ce sont des détails qui ont le don de m’énerver car on pourrait faire en sorte que tout aille bien et en fait non. Il manque toujours quelque chose : un document, un examen, …

La bonne nouvelle du jour

Oui, parce qu’il y en a une ! La SF ne voit pas d’inconvénient pour commencer un protocole si on rassemble toutes les pièces manquantes d’ici les prochains jours ! Donc je suis repartie avec mon ordonnance de traitement qui commence le… 17 juin ! Soit dans 10 jours !!! Mme Licorne est joie, Mme Licorne est allégresse, Mme Licorne est légèreté ! Ça y est, on a notre feuille de route !

En ce qui concerne les sérologies manquantes, la SF a dit que je les ferai en même temps que la PDS annonciatrice de début d’injections au centre AMP. Quant à M. Licorne, il doit aller faire les siennes… au labo à Paris. Quand je vous dis la logique de notre centre AMP !

Mais OSEF parce qu’on commence dans 10 jours !!

Et vous, avez-vous vécu des situations similaires ? Un document manquant, un contretemps ?